Trafiquer le temps

Lundi 7 septembre 2020 — Dernier ajout vendredi 30 octobre 2020
Evidemment, comme toutes les activités culturelles, les ateliers d’écriture ne peuvent plus se tenir en présence des uns et des autres. Selon les lieux de nos ateliers, nous serons contraints de les annuler ou bien nous proposerons des formules à distance. Comme chacun, nous espérons que la situation sanitaire s’améliore pour pouvoir à nouveau partager ces moments avec vous. Faisons bien attention à chacun de nous et à très bientôt…
L’équipe des Tisseurs

« Bricoler de l’avenir avec du passé , trafiquer le temps » Pierre Michon parle ainsi du rôle du photographe dans « Rimbaud le fils ». On pourrait appliquer cette phrase aussi aux personnes qui écrivent et avec plus d’acuité à ceux qui écrivent un journal. En plus de laisser traces, de mettre à distance tenir un journal permet de laisser derrière soi tout en préparant l’avenir .

porte

Ainsi font les Tisseurs de mots qui après le journal de confinement ont enchaîné sur une animation nocturne , des stages d’été préparé l’avenir en proposant deux weekend d’analyse de pratique et échanges aux animateurs animatrices d’ateliers d’écriture. Ainsi prêts à aborder les ateliers et rencontres d’automne nous écrirons avec plaisir au temps et au tant qu’il nous plaira car « pour un auteur le bon temps c’est celui qui va et pas un autre » (Anne Serre Au cœur d’un été tout en or »)