Un léger déséquilibre

Depuis toujours, Tisseurs de Mots fabrique avec le désir de créer de la rencontre, de la convivialité, du plaisir ; avec le désir de sortir les pratiques de lecture et d’écriture des salons sages et silencieux.
Il n’empêche, ce qui tient notre projet, c’est notre exigence à imaginer, organiser et animer des ateliers de pratique de lecture et d’écriture, qui tirent chaque participant vers la création, vers le singulier de création.

Pour marcher, il faut s’incliner vers l’avant, comme l’Homme qui marche de Giacometti. Et cette inclinaison devrait nous faire chuter, mais nous la rattrapons et la répétons pour avancer. Notre marche est une suite de mini-chutes empêchées. C’est pour cela que l’apprentissage est si difficile pour un enfant.
Ce qui m’intéresse, c’est que l’interrogation philosophique fonctionne selon le même processus. En effet, il faut commencer par ébranler nos convictions, remettre en question nos évidences. Il faut se déstabiliser, faire un croche-pied aux certitudes, se rattraper avec des hypothèses. La marche de la pensée, c’est aussi un déséquilibre permanent et contrôlé.

Roger-Pol Droit

info document - JPEG - 179 ko

Quels que soient nos points d’entrée, il y a, dans notre fabrique de propositions d’écriture, toujours cette impulsion à la déstabilisation, à sentir et se laisser vaciller par un léger déséquilibre, une incertitude, qui ouvrira vers un insoupçonné, un pas encore connu, le soulèvement d’un voile léger et la possibilité d’un espace de création.

Si on savait quelque chose de ce qu’on va écrire, avant de le faire, avant d’écrire, on n’écrirait jamais. Ce ne serait pas la peine.

Marguerite Duras

Voilà, ce qu’on aimerait que surgisse, à l’intérieur de nos ateliers d’écriture, cet inconnu que l’on porte en soi, ce que l’on ne sait pas avant de l’écrire.

Voilà pourquoi on continue à chercher de nouvelles pistes d’écriture, à inventer de nouveaux cycles d’ateliers, pour vous accompagner dans ce déséquilibre permanent et contrôlé. C’est la rentrée aussi des ateliers, n’hésitez pas à nous rejoindre, à tenter avec nous l’aventure de l’écriture en atelier.