Les flâneries se sont mises en place lors dela biennale d’aquarelle 2013 de Brioude. Envie de dire, d’écrire la ville sous le ciel de juillet, frémissante de tous ces corps ajoutés, venus déambuler dans les rues et les expos. Envie de dire et d’écrire les rencontres avec un tableau, avec un artiste.

Pour aider les écrivants, des pistes d’écriture prises le matin…flâneries et au bout de la journée, un texte, une photo un dessin, une empreinte de notre profond du jour.