//Chronique 3// Instantanés d’image, instantanés de mots

// instantanés en quelques mots Mise à la disposition de dix clichés numérotés (les clichés sont visibles au bas de la page), pris par Jean-Luc Raharimanana pendant sa résidence. Sur une feuille blanche, donner un titre comprenant le moins de mots possible à chaque photo.

// instantanés associés Lecture des quatre phrases suivantes : Habiter est mettre des murs sur la peau Habiter est se défaire de la vaste histoire qu’on se raconte aux autres Habiter est arrêter le mouvement. Habiter est se défaire de l’odeur des autres. Jean-Luc Raharimanana : Obscena, Vents d’ailleurs // Enlacement(s) 2 Choisir une des dix images et la mettre en relation avec l’une de ces quatre phrases.

info document -  Word - 26 ko

Puis, présenter un corpus de phrases issues du triptyque « Enlacement(s) ». Proposer de choisir une nouvelle image et lui faire correspondre une autre phrase du poète, et ainsi de suite jusqu’à disposer de 6 images et de 6 phrases. Chacun lit ses associations image/phrase.

// instantanés étirés Reprendre chaque duo image/phrase et pour chacun poursuivre l’écriture en ajoutant une phrase « personnelle » à celle de JL Raharimanana. A la fin de ce temps d’écriture, à chaque image correspondent deux phrases.

// titres insérés Transmettre sa feuille de titres de la proposition 1 à son voisin. Pour chaque image choisie, écrire une phrase dans laquelle est inséré le titre indiqué sur la feuille reçue.

// traces d’instantanés Les photos sont mises de côté, seule la mémoire de ces clichés est sollicitée. Barrer (éliminer) aussi les 6 phrases de Jean Luc Raharimanana que l’on a associées à 6 de ses photos (proposition 2) Relire l’ensemble des phrases écrites et observer comment quelque chose se trame. Utiliser ces mots comme une matière que l’on peut distordre (créer des ruptures), gommer, modifier (en modifiant la conjugaison, en ajoutant ou retirant un pronom personnel, en accordant les noms communs…), utiliser ces mots pour fabriquer un texte. L’idée est la fabrication d’un texte dont l’origine de la matière provient exclusivement du travail de Jean Luc Raharimanana tout en faisant disparaître cette matière, n’en laisser affleurer que les traces et ce qu’elles produisent en chacun de nous.

Le texte ainsi créé peut être dactylographié puis adressé à l’association Tisseurs de Mots - tisseursdemots chez hotmail.fr. Il est possible de retrouver les textes créés avec cette proposition : ICI

Le rendez-vous : Cette proposition est présentée le mercredi 26 février, à 14h 30, à la médiathèque intercommunale à Massiac

Informations et contacts :

Communauté de Communes du Pays de Massiac : Fabienne CORTEEL : culturepaysdemassiac chez orange.fr- 04.71.23.07.11

Association Tisseurs de Mots : tisseursdemots chez hotmail.fr

info document info document info document info document info document info document info document info document info document info document

Documents à télécharger