Paroles et musique : Anne Sylvestre 1985

(…) Ecrire pour ne pas mourir, écrire, sagesse ou délire, écrire pour tenter de dire, dire tout ce qui m’a blessée, dire tout ce qui m’a sauvée, écrire et me débarrasser. Ecrire pour ne pas sombrer, écrire, au lieu de tournoyer, écrire et ne jamais pleurer, rien que des larmes de stylo qui viennent se changer en mots pour me tenir le cœur au chaud. (…) Ecrire pour ne pas mourir, écrire, tendresse ou plaisir, écrire pour tenter de dire, dire tout ce que j’ai compris, dire l’amour et le mépris, écrire, me sauver de l’oubli. Ecrire pour tout raconter, écrire au lieu de regretter, écrire et ne rien oublier, et même inventer quelques rêves de ceux qui empêchent qu’on crève lorsque l’écriture, un jour, s’achève… (…) Ecrire pour ne pas mourir, écrire, grimacer, sourire, écrire et ne pas me dédire, écrire ce que je n’ai su faire, dire pour ne pas me défaire, écrire, habiller ma colère. Ecrire pour être égoïste, écrire ce qui me résiste, écrire et ne pas vivre triste et me dissoudre dans les mots qui soient ma joie et mon repos. Ecrire et ne pas me foutre à l’eau.

Et me dissoudre dans les mots qui soient ma joie et mon repos. Ecrire et pas me foutre à l’eau.

Ecrire pour ne pas mourir, pour ne pas mourir.

Paroles et Musique : Anne Sylvestre 1985

Voir en ligne : <iframe width="420" he…