Stage d’écriture, août 2018 en Bourgogne du sud

Au fil du temps, nous collecterons les voix du paysage, elles se rencontreront, se frotteront les unes aux autres. Elles se tisseront ensemble.

C’était une pierre.
Ce n’était pas une voix
Qui venait de loin,
Des profondeurs de l’air,
De la nuit.
Ce n’était qu’une pierre
Qui près de toi
Ronronnait son mal –
Ou le tien.
Eugène Guillevic

Pas à pas toucher le paysage

Nous irons. Par la marche. Parce que le paysage se saisit de tout le corps, il se déplie dans la lenteur et bruit insensiblement d’une multitude de voix. La marche sera quotidienne, parfois une heure, parfois un peu plus, au plus long quatre heures trente sur une journée. Nous marcherons ensemble ou seul selon les jours mais aussi selon l’humeur. La marche est pré-texte à écriture, elle la nourrit, elle permet d’accéder à des espaces insoupçonnés. Elle donne un rythme, une cadence qui guide celle des mots, de la voix dans le texte. Nous irons. Simplement pour aller et pour revenir.

Cluny
Cluny

Écrire

Je n’en pouvais plus / d’entendre ce morceau de granit // Me raconter son histoire / depuis les origines // J’avais beau lui dire : je sais, / le morceau de granit continuait : // Soleil, déluge, incendie, ténèbres / et le pire : l’eau goutte à goutte / pendant des millénaires. Eugène Guillevic

Bourgogne du sud, une terre d’eaux, de vignes, de calcaire. C’est en premier lieu à partir de cette terre que nous écrirons, nous convoquerons plusieurs auteurs, romanciers et poètes, de leurs vibrations face au paysage. Eugène Guillevic (qu’il n’est absolument pas nécessaire de connaître pour participer au stage) sa voix, ses mots, nous accompagnera quotidiennement. Nous écrirons parfois dans la marche, dans le paysage, le plus souvent au gîte ou sur la terrasse. Chaque demi-journée sera l’occasion d’une piste d’écriture, parfois de reprise ou de prolongement d’un texte précédent.
Au fil du temps, nous collecterons les voix du paysage, elles se rencontreront, se frotteront les unes aux autres. Elles se tisseront ensemble. Chaque jour, chacun est invité à partager tout ou partie de ce qui s’est écrit dans la journée et donne à entendre ce qui se travaille d’un texte à l’autre.

Dates – du lundi 13 août à 14h au samedi 18 août à 10h

Deux jours d’itinérance : mardi 14 et mercredi 15 août, entre Cormatin et Cluny, environ 4h 30 de marche par jour.

Effectif : Groupe de 6 à 12 participants.

Tarif : 360 euros + adhésion à l’association Tisseurs de Mots Ce tarif comprend :

  • la restauration et la mise à disposition d’espaces de travail
  • l’intervention en atelier d’écriture

Il ne comprend pas les extras personnels.

Hébergement Sur le lieu du stage, différentes formules d’hébergement sont possibles (chambres de 2 à 4 lits, tentes…) à prix libres.

Plusieurs autres possibilités d’hébergement autour du lieu de stage.

Attention ce stage est complet. Des désistements sont possibles, vous pouvez nous adresser un mail pour que nous vous y inscrivions.
A Noter… Tisseurs de Mots organise d’autres stages d’écriture au fil de l’année… Vous pouvez retrouver toutes les informations les concernant en cliquant sur les liens :

Informations Association Tisseurs de Mots – tisseursdemots chez gmail.com – 06 65 91 27 02  

Fiche inscription Marche et écriture, voix du paysage -  PDF - 392 ko
Fiche inscription Marche et écriture, voix du paysage

Vous trouvez ci-contre la fiche d’inscription pour ce stage.

Documents à télécharger