Résumé du livre et note de l’auteur. Un roman comme une musique…

Au 19e siècle , Hervé Joncour est acheteur d’œufs de vers à soie pour les filatures de son village. Une épidémie l’oblige à aller acheter des œufs au Japon . Un long voyage qu’il fera plusieurs années et au terme duquel il retrouve à chaque fois un homme et une femme envoutants. La guerre au Japon entraine l’annulation de ses voyages. Cette femme, ce couple continue à le hanter, puis il reçoit une lettre d’elle (une très belle lettre érotique), puis la vie continue lisse et heureuse avec sa femme. Après la mort de sa femme, ……. D’Alessandro Bariccio sur le revers de la couverture . « Ceci n’est pas un roman. Ni même un récit. C’est une histoire. (….). Toutes les histoires ont leur musique. Celle-ci a une musique blanche. C’est important de le dire par ce que la musique blanche est une drôle de musique, déconcertante quelquefois : elle se joue doucement, et elle se danse lentement. Quand elle est bien jouée, c’est comme si on entendait le silence, et ceux qui la dansent comme des dieux, on les regarde et on a l’impression qu’ils ne bougent pas. C’est terriblement difficile, la musique blanche. »