Stage d’écriture, août 2020 en Auvergne

Des traces à cueillir au fil des pas, sur des chemins à couvert ou soudain grand ouverts, des traces à décrypter, à relier à l’instant. Peu à peu, s’inscrivent des présences.

Sur ses pieds de velours passe un garde qui rôde.
Repose sur mes yeux creux le souvenir de toi.
Il se peut qu’on s’évade en passant par le toit.
Jean Genet

Pas à pas cueillir des traces

Plongés dans un territoire très singulier, peuplé de présences anciennes, fantastiques et réelles, nous tenterons de nous glisser dans le paysage. Et nous progresserons pas à pas, dans un rapport direct avec la puissance des arbres, l’élasticité de la terre foulée et tout l’invisible, le silencieux qui nous entourent.

La marche sera quotidienne – d’une heure à quatre heures trente par jour. Parfois solitaire, d’autres fois collective, en boucle ou en itinérance. Elle prépare le corps à écrire, elle nous rend disponible au surgissement des mots, elle rythme le texte.

Dans les méandres du chemin, nous tâcherons de faire sinuer l’écriture, de laisser émerger le singulier de notre langue, d’en griffonner quelques traces sur le carnet. Nous ferons l’expérience du trajet, de l’exploration, sans nous soucier d’un but à atteindre.

Écrire

Le Livradois, une terre de forêts et de ruisseaux, nichée à l’abri des grands axes de circulation.

Tout près de nous, des arbres aux multiples essences et un zoo à l’abandon. Ensemble, nous capterons dans ce lieu chargé d’histoires et de présences, des traces intimes et collectives comme autant de cailloux pour écrire. Autant que possible, nous nous glisserons à l’intérieur de ce paysage pendant les temps d’écriture, il deviendra notre moteur d’écriture. Dans notre chantier de création, nous serons nourris par les mots de conteurs, poètes, romanciers…

Une piste d’écriture sera proposée lors de chaque demi-journée. Nous accumulons peu à peu des traces distinctes et solidaires comme des feuilles dans les ramures de l’arbre. Chaque jour, chacun est invité à partager tout ou partie de ce qui s’est écrit dans la journée et donne à entendre ce qui se travaille dans son écriture. info document - JPEG - 565.5 ko

Dates – du lundi 10 août à 14h au samedi 15 août 2020 à 10h

Lieu  : Le Bouy – commune de Champetières (63) dans le Parc Naturel Régional du Livradois Forez

Deux jours d’itinérance : mardi 11 août - du Bouy à St Bonnet le Chastel (environ 16km)
mercredi 12 août – de St Bonnet le Chastel à Issandolange (environ 15km).

Effectif : Groupe de 6 à 12 participants.

Intervenant  : Igor Chirat – association Tisseurs de Mots.

Tarif : 370 euros + adhésion 2020 à l’association Tisseurs de Mots
Ce tarif comprend :

  • la restauration et la mise à disposition d’espaces de travail
  • l’intervention en atelier d’écriture
    Il ne comprend pas les extras personnels.

// Attention : pour toute inscription après le 30 juin 2020 nous appliquons une majoration de 20 euros //

Hébergement Sur le lieu du stage, différentes formules d’hébergement sont possibles (chambres de 2 à 3 lits, tentes…) à prix libres.

Plusieurs autres possibilités d’hébergement autour du lieu de stage.

A Noter… Tisseurs de Mots organise d’autres stages d’écriture au fil de l’année… Vous pouvez retrouver toutes les informations les concernant en cliquant sur les liens :

- écriture et train, rencontres et instants fugaces, du vendredi 8 au dimanche 10 mai.
- Stage d’écriture longue, goûteur guetteur de langue, à l’été 2020, du lundi 13 juillet au vendredi 17 juillet.
- Que s’entremèlent les fils du réel et de la fiction !, à l’été 2020, du lundi 6 juillet au vendredi 10 juillet.

Informations Association Tisseurs de Mots – tisseursdemots chez gmail.com – 06 65 91 27 02  

Fiche inscription marche écriture -  PDF - 381.5 ko
Fiche inscription marche écriture

Vous trouvez ci-contre la fiche d’inscription pour ce stage.

Documents à télécharger