Une date est posée, celle du 11 mai, pour marquer la fin de l’obligation de confinement. Pour notre dispositif d’écriture du Journal d’un confinement, nous entrons progressivement vers une écriture déconfinée… Nous souhaitons aussi vous partager nos rêves de prolongement…

Assembler les jours

Tisseurs de Mots rêve de garder une trace de notre aventure collective, rêve de fabriquer un objet qui puisse donner à sentir l’étrange des jours et notre humanité dans sa singularité et son commun.

Nous aimerions retracer toute la période de confinement sous la forme d’un éphéméride partant du 16 mars jusqu’au 10 mai. Ce déroulé des jours se composerait d’un patchwork de textes et de photos de tou-te-s les participant-es qui le souhaitent.

Concrètement, nous vous invitons à nous confier l’un de vos jours, c’est-à-dire le texte et la photo de l’un des jours de votre Journal d’un confinement.
Ainsi, en assemblant tous nos bouts de vie, nous regrouperions non seulement la trace de chaque journée de confinement mais aussi la voix de chaque participant-e au Journal d’un confinement.

Vous trouvez les conditions de participation - cliquez ici. On nous dit qu’elles sont « carrées », c’est sans doute un peu vrai, parce qu’on pense que la clarté et la rigueur faciliteront la collecte de vos jours et nos relations réciproques.

Bien-sûr, nous avons quelques idées pour la suite…

Pour faire vivre cet objet collectif…

Nous avons plusieurs idées : la réalisation d’une exposition collective, l’édition d’un recueil, la création de lectures publiques… Et comme les idées nous tombent parfois dessus comme la pluie un soir d’orage, d’autres envies émergeront peut-être au fil du temps…

Ces différentes actions exigent des énergies humaines et des moyens financiers différents. Tisseurs de Mots fera ses choix en fonction des partenaires qu’il pourra trouver pour l’aider à réaliser ces envies. Nous avons aussi conscience que la fin du confinement ne signifie pas la fin des contraintes. Nous avancerons sans précipitation, sans échéance précise.

D’ores et déjà, si l’accueil d’une exposition ou d’une lecture publique vous intéresse, n’hésitez pas à nous en faire part. L’énergie collective nous a porté pendant la fabrication de ce Journal d’un confinement, cette énergie pourra aussi nous porter pour faire vivre cet objet collectif. Nous restons à l’écoute de vos suggestions.

Alors un grand merci…

À vous toutes et tous pour avoir rendu cette aventure possible.

Merci aux multiples contributrices, pour leur envoi de propositions variées, étonnantes, parfois désemparantes, elles ont nourri nos jours. Nous avons la conviction aujourd’hui que nous n’aurions pas réussi à tenir les propositions quotidiennes sur la distance sans ces contributions venues des quatre coins de France. La très grande majorité des personnes qui ont contribué nous était inconnue ou très très peu connue avant cette aventure, cela ne fait qu’ajouter à notre plaisir d’avoir élargi nos affinités réciproques.

Grand grand merci à vous.

Merci aussi aux médiathèques, communes et communautés de communes qui ont relayé l’initiative du Journal d’un confinement mais aussi aux documentalistes qui ont transmis l’information auprès des élèves de leur établissement. Nous ne savons pas comment l’information est parvenue jusqu’à chacun, c’est la face réjouissante d’Internet.

Merci enfin à chacune et chacun. Par notre écriture quotidienne ou ponctuelle, par les mails échangés, nous avons tenu avec conviction ce projet au fil des jours.

Alors (grâce à Sophie B.), un grand merci à vous avec ces corps dansants :

Et si vous le voulez…

Comme nous l’indiquions dès le début de l’aventure, nous vous invitons à adhérer à l’association Tisseurs de Mots. Il ne s’agit pas d’argent, nous n’avons pas organisé cette action pour apporter un financement à notre association. Il s’agit de donner à voir à nos partenaires - notamment les collectivités territoriales - combien notre projet associatif fédère autour de lui des femmes et des hommes qui s’y reconnaissent.

Vous pouvez télécharger en bas de page le bulletin d’adhésion 2020.

Documents à télécharger