Le destin bouleversant d’une femme qui, face aux coups du sort, tente de survivre. À la fois drame psychologique, roman social, road movie, suspense obsédant et peinture sans concession d’une Amérique aux multiples facettes : tout le talent de Douglas Kennedy pour son roman le plus ambitieux à ce jour.

Ce jour là, j’étais fâchée avec le monde entier. Je ne dormais plus depuis des nuits et des nuits, parce que Théo, mon compagnon d’alors… oh que ce terme m’énerve ! Tellement convenable, politiquement correct….Mon compagnon donc, était suer le point de me pousser à la ruine. Et il était parti avec une folle ridicule. Plusieurs de leurs créanciers me pourchassaient. Je recevais des menaces chaque jour, je passais des heures au téléphone avec des hommes de loi et Théo s’était évanoui dans la nature. Mon avocat me conseillait de ne pas céder à la panique, car je croyais que mon appartement allait être vendu pour payer leurs dettes. Christy, ma meilleure amie, me disait que je devais absolument trouver un moyen de dormir……. Un jour, le jour d’avant ce qui s’est passé, le médecin de l’université où j’enseignais m’a téléphoné…..il a objecté que si les gens autour de moi s’inquiétaient de ma santé, c’est qu’il devait y avoir de bonnes raisons. Le manque de sommeil dû au stress est une cause majeure de dépression m’a t­il dit, et cela peut aussi affecter vos réflexes, ce qui constitue un danger pour vous et pour les autres……

C’est ça qui va me hanter jusqu’à mon dernier jour…..