Je me présente au monde avec les blessures des hommes.Elles sont anciennes ces blessures comme sont anciens les mots pour les dire : Il n’y a pas de douleurs nouvelles.


Reste peu Dans Sur Peu Concentré Reste peu des lumières des couleurs des orgasmes Reste concentré Peu.


Après la longue marche inutile et sans rêve (Quelques regard peut-être, derrière les rideaux bougés)

Le repos sur la chaise. Vide, Un bock de bière à la main. La pendule numérique, Dans le coin droit de la télé, Annonce 19h00. En image le monde se déchaîne au grès du zapping machinal. La speakerine météo (très jolie) Assure un beau soleil pour demain. « C’est toujours ça », murmure t’il.

Eric Cuissard, Angle des cris purs/ édition Books On Demand