assuré
que la visée vitale
de l’art
c’est de jeter à la ronde
images
témoignages
preuves
d’une puissance de synthèse
accordée à la vie
et qui préserve la vie
contre la solitude
le morcellement
les agressions froides
de l’espace et du temps

Kenneth WHITE : Le grand rivage, in Un monde ouvert, Poésie Gallimard 2009.

Vos témoignages

  • michelle foliot 30 janvier 2013 17:48

    La poésie peut dire l’attente, l’espoir, la douleur, la joie, le témoignage voire englober l’ensemble. Le poète s’inspire des éléments de la vie :

    • de ce qui lui est donné à voir autour de lui, la lumière, la matière, la nature,
    • de ceux qui l’entoure, les expériences, les aspirations,
    • de ce qu’il ressent, ses émotions, ses sentiments,
    • de ce qui le constitue, ses idées, ses opinions, ses idéaux, ses rêves,

    La poésie, c’est :

    • la conscience du temps qui s’écoule et qui fuit,
    • l’expression du vrai, du réel , qui donne au poète un rôle utile,
    • une forme d’évasion . R.M. Rilke parle « d’un monde dans lequel on circule dsans difficultés où la respiration est possible »
    • une part de rêve ; la métaphore du grand rivage, lieu idéalisé ; n’est-ce pas le but qu’il s’est fixé d’atteindre, l’art, la beauté, l’absolu, tout comme le lieu où l’on souhaite « échouer » vers une éternité.

    C’est aussi :

    • l’espoir Y. Bonnefoy
    • une quête de vérité, qui rend le monde habitable J. Dupin
    • celle qui s’inscrit dans un paysage N. Pesquès
    • celle où l’on tient un rôle, qui donne sens à la vie Walser