Moi, Dryptéis, fille des siècles, je me mets à genoux et je vous demande : n’ouvrez pas. Protégez-moi. Criez par-dessus la porte au visiteur, qui qu’il soit, que vous ne me laisserez pas partir une seconde fois. Vous le savez : je suis venue ici pour vivre en paix, loin du monde et de tout. Je veux être hors du temps. Avec mon enfant, seule. Je suis venue ici pour ne plus être la fille de Darius. J’ai quitté ma soeur - épouse d’Alexandre - et j’ai eu la force de le faire parce qu’en abandonnant mon nom, je m’éloignais de la défaite et du deuil.