Certains livres laissent leur empreinte, ainsi en est-il de « Dans le sillage du météore désinvolte », un ensemble de lettres envoyé par le poète Jacques Vaché, à sa famille, à sa marraine de guerre, à ses amis poètes au cours de la Première Guerre Mondiale. Comment peut-on imaginer qu’au cœur de l’inhumain de ce conflit le poète continue à creuser la question de l’écriture poétique, qu’il ouvre des brèches vers ce qui deviendra le mouvement surréaliste ? Comment l’écriture parvient-elle à s’entremêler avec le vivre quand le vivre se limite à survivre ? C’est la puissance de l’écriture de Jacques Vaché que nous avons eu le désir de faire entendre.

La création : « Les Météores », une création originale de Tisseurs de Mots est un montage à coutures fines entre ces lettres de Jacques Vaché, des haïkus de soldats qui ont saisi des instants de guerre et des lettres de femmes à l’arrière pour maintenir vivants les liens avec les hommes partis au front. « Les Météores », ce sont des instants tragiques devenus instants poétiques par la force de celles et ceux qui ont cherché des mots pour rester debout. « Les météores », ce sont des voix qui se sont éteintes trop vite.

La lecture : Depuis plusieurs années, le groupe de lecteurs de Tisseurs de Mots explore la lecture à voix haute, avec l’exigence profonde de faire entendre au plus près la voix des auteurs qu’il porte. Le groupe travaille plus particulièrement sur ce que rend possible la multiplicité des voix, leur rythme, leur tessiture, leur souffle singuliers au service des textes.

Contact, renseignement : Tisseurs de Mots - 06 65 91 27 02 - tisseursdemots chez hotmail.fr

Les météores